Comprendre son enfant pour aboutir à une harmonie familiale

L'enfant naît avec un cerveau immature et durant les premières années de vie, il est extrêmement malléable et se modèle en fonction de son environnement. Ainsi, tout ce que perçoit, entend ou expérimente l’enfant s’imprègne en lui. Il apprend au simple contact de l'environnement. Les dernières découvertes des neurosciences nous montrent que chaque expérience relationnelle modifie en profondeur les neurones et les circuits cérébraux, et parfois même l’expression de certains gênes.


Un enfant est naturellement bon, enthousiaste, bienveillant et doté d'une incroyable empathie. Il aime aider, il cherche à découvrir, à expérimenter, à faire seul, à s’améliorer, à comprendre le monde qui l'entoure. Sa maladresse, son impatience et sa difficulté à gérer ses émotions sont liées à l'immaturité de son cerveau.


Notre rôle d’adulte est de l’aider et de l’accompagner dans ses apprentissages en adoptant une attitude parentale adaptée et en trouvant les mots justes. Il est d'une importance fondamentale de développer avec son enfant une relation empathique, bienveillante et aimante ainsi que de partager du temps de qualité afin de l'aider dans l'évolution exponentielle de son cerveau. Lui offrir une éducation fondée sur le respect mutuel, excluant toute forme de violence éducative, et proposant des outils basés sur l’écoute, le dialogue et l’accompagnement, permet de s'orienter vers le constructif au-delà même du positif.


Cela n’empêche toutefois pas de rencontrer des difficultés, c'est inévitable, tout n'est pas lisse et figé. On accompagne un enfant en évolution, on peut perdre patience ou être pris de fatigue… Il suffit parfois de changer de point de vue, de garder un ton calme, de mettre des mots sur des émotions pour transformer positivement une situation qui aurait pu dégénérer...


Je vous partage quelques conseils qui tendent vers ce cheminement dans l'article suivant !

0 commentaire

Posts récents

Voir tout