Le don de sang : La France en pénurie

Aujourd’hui, je souhaite attirer votre l’attention sur l’importance de donner son sang. En effet, d’après l’Etablissement Français du Sang (ESF), les réserves sont très faibles. 10 000 dons de sang sont nécessaires chaque jour pour répondre aux besoins des malades ! L’EFS rappelle que les dons de sang doivent être réguliers et constants car la durée de vie des produits sanguins est courte (5 jours pour les plaquettes, 42 jours pour les globules rouges).

À quoi sert de donner son sang ?


Le don de sang est la forme de don la plus courante. Il permet de prélever en même temps tous les composants du sang (globules rouges, plasma et plaquettes) qui sont ensuite séparés. À savoir, le don de plasma présent dans le sang permet de soigner les polytraumatisés, grands brûlés, hémophiles, enfants immunodéprimés…

Également le don de plaquettes présentes dans le sang permet d’éviter les risques d’hémorragies mettant en jeu la vie des personnes atteintes de leucémies, lymphomes ou sous traitements lourds (chimiothérapie, radiothérapie).

Qui peut donner ?


La personne qui souhaite donner son sang doit être âgée de 18 à 70 ans. Après 60 ans, le donneur doit recevoir l'approbation d'un médecin de la collecte du sang. Attention, il ne faut pas être à jeun lors de cet acte. Un donneur doit également peser au minimum 50 kilos. Un homme ne peut pas donner son sang plus de 6 fois par an, 4 fois pour une femme. Un délai de 8 semaines doit être respecté entre deux dons.


Impossible de donner en cas de soins dentaires (carie, détartrage) dans les dernières 24 heures ou de traitement de racine ou une extraction dentaire depuis moins d'une semaine. Il n’est pas possible non plus d’offrir son sang si le donneur a subi une transfusion de sang (globules rouges, plaquettes, plasma) ou une greffe d'organe, s'il manque de fer ou est victime d'anémie.


En cas d'opération ou endoscopie (fibroscopie gastrique, coloscopie, il faut attendre quatre derniers mois avant de donner. Si l'on a été touché par une fièvre, infection (toux, diarrhée, infection urinaire, plaie cutanée) dans les deux dernières semaines, il faudra patienter, se rétablir complètement avant de procéder à un don.


Concernant une grossesse, une femme ne peut pas donner son sang si elle est enceinte ou a accouché depuis moins de 6 mois. 


Au niveau des pratiques sexuelles, il ne faut pas avoir eu plusieurs partenaires sexuels dans les quatre derniers mois pour pouvoir donner son sang. Une condition qui ne s'applique pas aux femmes ayant uniquement eu des relations avec des femmes. Les homosexuels doivent quant à eux être abstinents depuis 12 mois.


Pas de don son sang également si son partenaire a lui-même eu plus d’un partenaire sexuel dans les 4 derniers mois, est séropositif, ou a été positif aux hépatites B et C, dans les 12 derniers mois. 


En cas de piercing ou de tatouage, il faut patienter 4 mois avant de donner son sang. Impossible de pratiquer cet acte en cas d'antécédent de consommation de drogues ou de substances dopantes par voie intraveineuse ou intramusculaire. 

Concernant les voyages, en cas de séjour dans une région où sévissent certaines maladies, il faut attendre entre 1 et 4 mois pour donner son sang. Une liste des pays concernés est disponible sur le site de l’EFS. Si le donneur a séjourné au Royaume-Uni entre 1980 et 1996, plus d'un an, il est impossible de donner son sang afin d’écarter tout risque de transmissions de la "maladie de la vache folle". 

Comment se passe un don de sang ?


Entre 420 à 480 ml de sang sont prélevés, en fonction du poids du donneur.

L'acte lui-même dure 8 à 10 minutes. Si l'on ajoute le temps de l'entretien pré-don, puis le temps de repos et de collation qui suit le prélèvement, le don de sang prend environ 45 minutes.


Ainsi, si vous avez la possibilité de donner votre sang, ne vous en privez pas. Votre corps fournit de quoi soigner des malades, c’est gratuit, alors distribuez-en tant que vous en être capable.

Que disent les religions monothéistes ?


L’islam : Dans le cas où la nécessité d’une transfusion sanguine se présente et la vie du malade est en danger si celle-ci n’a pas lieu immédiatement, il y a unanimité entre les savants sur le fait que le don du sang est permis.

S’il n’y a pas de besoin précis ou de nécessité immédiate pour une transfusion sanguine, dans ce cas, certains savants très connus comme sont d’avis qu’il n’est pas permis de donner de son sang. Ils expliquent leur opinion par le fait que l’homme n’est pas réellement propriétaire de son corps et de ses organes (le véritable propriétaire reste Dieu). Il ne peut donc pas se séparer d’un partie de son organisme tant que la nécessité ne se présente pas. Également, lorsque le sang sort du corps il devient impur, ainsi on ne soigne pas autrui avec une substance impure.

Témoin de Jehova : Les Témoins de Jéhovah n'acceptent pas de transfusion de sang total ou de l'un de ses composants majeurs (les globules rouges, les globules blancs, les plaquettes et le plasma). Ils ne donnent pas non plus leur sang ni ne le mettent en réserve en vue d'une autotransfusion. Toutefois, l'organisation dirigeante laisse à la conscience des fidèles la décision d'accepter certaines fractions du sang comme l'albumine, les immunoglobulines ou les préparations pour hémophiles. Le corps médical dispose maintenant d'alternatives à la transfusion sanguine acceptées par les Témoins de Jéhovah, un substitut qui permet de les soigner.


Le judaïsme : C'est non seulement permis, mais c'est également une grande mitzva !

Il existe une règle dans la loi juive disant que quiconque peut sauver une vie et ne l'a pas fait, outrepasse le commandement de "lo ta'amod al dam re'eh'a" (1) - "ne sois pas indifférent au danger de ton prochain" (Vayikra 19:16), qu'il faudrait plutôt traduire "ne te tiens pas (indifférent) devant le sang de ton prochain" (2).


Le christianisme : Rien dans la Bible ne permet d’en tirer un enseignement qui interdirait de donner son sang à son prochain pour lui permettre de vivre, ou de recevoir le don du sang de son prochain pour préserver des vies.

Qu’en pensez-vous ? Avez-vous déjà donner votre sang ? Racontez-nous votre expérience. Ceux qui sont dans la réserve, expliquez vos raisons si vous le souhaitez.

0 commentaire

Posts récents

Voir tout