Meal planning : Mes conseils pour une organisation optimale des repas

Parce que la question des repas « qu’est-ce que je vais faire à manger ce soir ? » revient tous les jours, il est essentiel de s’organiser pour cesser de se retrouver dans la même situation chaque soir à ne pas savoir quoi faire des ingrédients que l’on dispose. Avant d’avoir ma fille, je faisais mes courses le mercredi après-midi car je ne travaillais pas, j’y allais sans liste de courses, j’achetais mes produits selon mes envies et je composais des repas en fonction, sans préparation, au dernier moment le soir en rentrant du boulot. Je me suis rendue compte après coup que je perdais beaucoup de temps à faire mon plein de courses puis à faire l’appoint, plusieurs fois dans la semaine car étant donné que je n’étais pas du tout organisée, il me manquait souvent des ingrédients pour telle ou telle recette.


L’arrivée de ma fille a bousculé mes habitudes. Ainsi, en début de l’année, je me sentais débordée et désorganisée au moment du repas, j’ai décidé de prendre les choses en mains : je planifie mes menus pour la semaine. Je m’y retrouve bien mieux ainsi sur plusieurs plans, je vous explique pourquoi en détail.


Ce nouvel article vise à vous partager mon expérience quand à la planification des repas et vous inviter à faire de même si vous souhaitez avoir une organisation optimale et gagner du temps à partager en famille.

Planifier ses repas : Des avantages non négligeables


1. Un gain de temps et d’énergie considérable

Plus besoin de me stresser et réfléchir quotidiennement à ce que l’on va manger, surtout en fin de journée lorsque la fatigue se fait sentir en sortant du boulot ou après toutes ses tâches à la maison avec les enfants. Inutile d’ajouter ce tracas quotidien. Avec une organisation des repas, je sais exactement ce qui est prévu, combien de temps ça va me prendre et j’ai déjà tous les ingrédients nécessaires.

Planifier ses repas demande certes un peu de temps et d’organisation au départ pour établir le planning de la semaine, mais une fois lancé, je perds bien moins de temps et d’énergie le soir à trouver une recette avec les ingrédients que je dispose.

2. Des tâches mieux réparties et du temps libéré à passer en famille, sur des projets ou des tâches ménagères

Le temps que je perdais le soir à chercher des recettes, m’activer et me stresser, je le gagne aujourd’hui en passant moins de temps en cuisine. Etant donné que je sais ce qui est prévu au diner, je peux anticiper en épluchant mes légumes, en préparant mes marinades, mes sauces… à l’avance, ainsi au moment du repas, je n’ai plus qu’à faire cuir le plat. Le fait d’automatiser un maximum les gestes du quotidien libère du temps pour faire des activités que j’aime, pour passer du temps de qualité avec ma fille et mon mari, pour réaliser mes tâches quotidiennes…

3. Des grosses économies en perspective et une réduction de gâchis

Lorsque je planifie des repas sur une semaine, je sais précisément ce que je vais manger car je connais la composition des repas. En conséquence, j’achète uniquement ce dont j’ai besoin. Cela me permet d’éviter les dépenses superflues et de risquer de faire du gâchis. Je me retrouvais parfois avec des fruits et légumes qui n’étaient plus consommables car je les oubliais dans le frigo ou je ne savais pas dans quelle recette les intégrer.


Egalement, souvent fatiguée, à 20h, après une longue journée de travail, je me décourageais devant mon frigo à essayer de composer une recette ou à trouver l’inspiration sur internet. Cela se terminait parfois par une commande de repas en livraison et du coup, des frais supplémentaires.

Alors certes, même avec une très bonne organisation, je m’autorise parfois à commander des repas préparés car on ne peut pas toujours être au top de sa forme, mais cela arrive beaucoup moins qu’avant, je suis plus motivée à manger sainement des repas frais que j’ai préparé.



4. Une diversification équilibrée des repas

Planifier mes menus à l’avance me permet d’avoir une vue d’ensemble sur la semaine et ainsi m’assurer de varier les repas et les aliments. J’inclus une diversité de fruits, légumes, céréales, légumineuses, viandes, poissons… dans mes menus afin d’offrir une alimentation équilibrée à toute la famille.

Cela m’évite aussi de proposer des repas qui se ressemblent trop d’un jour à l’autre.

Planifier ses repas en pratique


1. S’inspirer et lister ses plats préférés

Cette étape est très importante car c’est sur elle que vont s’appuyer toutes les autres. Je crée une sorte de banque de recettes. Je prends le temps de lister tous les plats que j’aime, mon mari n’étant pas difficile, il est partant pour tout. Puis, je vais chercher l’inspiration pour varier mes recettes : sur l’application Cookidoo du Thermomix ou Cocomix pour n’importe quel robot, sur Pinterest, sur des blogs et Insta cuisine.


Je répertorie mes recettes : entrées, plats, desserts mais également plats rapides/plats recherchés ce qui me permet de gérer mon temps lorsqu’une recette demande plus de préparation.

2. Planifier ses repas avant d’aller faire les courses

Je planifie mes menus de la semaine la veille du jour des courses afin de me poser et prendre le temps de réfléchir à une répartition équilibrée des repas. Je prends en compte également mon planning de la semaine : rendez-vous, travail, sport… Si j’ai une journée très chargée, je prévois un repas rapide et équilibré à préparer ce soir là. J’inclus les repas de ma fille, en général elle mange les mêmes repas que nous mais lorsque c’est un repas très épicé par exemple ou trop gras, je planifie un repas différent pour elle.

Le planning n’est pas figé, il s’adapte à la réalité du quotidien. Même en prévoyant mes menus à l’avance, si un imprévu se présente, que finalement je suis fatiguée et que mon mari prends la relève ou que nous décidons de nous faire livrer un plat préparé, ou encore que nous sommes invités à manger, je peux switcher un jour avec un autre puisque j’ai tous les ingrédients des plats de la semaine sous la main. Ainsi, je sais ce que je ne vais pas pouvoir consommer et je peux anticiper et congeler mes produits frais.


Pour ma part, je ne programme que les repas du soir. En effet, je cuisine en plus grande quantité afin d’avoir des restes pour le déjeuner du lendemain. S’il n’y a pas de restes, je cuisine quelque chose de très rapide le midi.


Egalement, je garde mes menus pour m’en inspirer plus tard dans l’année en changeant les accompagnements, les sauces ou les légumes en fonction des saisons par exemple.

3. Editer la liste de courses et choisir un jour de courses

J’établis ensuite une liste de courses et je choisis les ingrédients en fonction des repas que j’ai prévu pour la semaine. Ainsi, je prévois uniquement ce dont j’ai besoin.


J’ai instauré une routine de courses qui permet de gagner du temps et qui est plus simple à gérer. Le jour des courses est toujours le même, chez nous c’est le samedi. C’est mon mari qui se charge de les faire, je reste avec ma fille à la maison. On a pris cette habitude avec le covid afin d’éviter d’amener notre fille dans des lieux à risque. C’est aussi une répartition des tâches qui nous convient à tous les deux.


Etant donné que j’ai établi la liste des menus et des courses la veille (le vendredi), la liste est prête pour lui.


J’organise la liste des courses en fonction des rayons du magasin : surgelé, hygiène, épicerie salée, boisson, poissonnerie… afin que mon mari ne perde pas de temps à tourner dans les rayons. Aussi, je sépare les courses en fonction du lieu d’achat : Grand frais/Magasin Bio : fruits et légumes, Boucherie : viande/produits halal… Il s’y retrouve bien mieux comme ça.


Egalement, j’utilise l’application Note de l’Iphone avec l’option de partage. La liste de courses se présente sous forme de liste à cocher, c’est interactif. Ainsi, si je modifie la liste sur mon téléphone, il le voit instantanément. Je peux voir les courses qu’il a coché et savoir où il est en.


Ce qui est important c’est de s’en tenir à la liste, ne pas flâner dans les rayons à remplir le caddie de tout ce qui fait envie. Cela permet aussi de faire des économies car pas besoin de faire l’appoint en milieu de semaine pour acheter des ingrédients manquants voir des ingrédients dont on a pas besoin. Malgré tout, mon mari rentre toujours avec des petites choses à grignoter devant un film ou des douceurs qui me font plaisir, et je ne dis pas non !



4. Afficher les menus de la semaine sur le frigo

J’affiche la liste des menus sur le frigo afin que mon mari puisse y avoir accès. Ainsi, il peut éventuellement mettre la main à la pâte et m’avancer en épluchant les légumes, en assaisonnant une viande, en mettant l’eau à bouillir pendant que je m’occupe de Kiki ou que je suis occupée.

J’utilise un planificateur de repas plastifié et j’y note tous les repas prévus pour les 7 jours de la semaine, vous en avez une multitude sur Internet. Ce qui est pratique c’est la case « courses » j’y note les produits terminés : liquide vaisselle, huile d’olive, beurre, papier cuisson, cubes de bouillon de légumes… Ce qui permet de ne rien oublier lors des prochaines courses.


Voilà mon organisation des repas. Elle demande un peu de temps au départ mais une fois lancée on se rend compte que c’est un gain de temps considérable au quotidien et surtout elle permet d’être moins stressée et d’alléger sa charge mentale. Je suis plus détendue au moment de la préparation des repas, je passe plus de temps en famille, je ne suis pas prise au dépourvu pour les repas de Kiki car tout est planifié et j’ai plus de temps pour moi.


Et vous, comment organisez-vous vos repas ?

Partagez cet article autour de vous si vous avez des proches qui ne connaissent pas le concept de la planification des repas ou qui ont du mal à s’organiser.

0 commentaire

Posts récents

Voir tout