Soulager les coliques du nourrisson : la solution miracle !


On estime qu’environ 25 à 40 % des nourrissons de moins de 4 mois souffrent de coliques, qu’ils soient allaités ou nourris au biberon. Les coliques débutent généralement vers l’âge de 3 semaines et s’estompent naturellement autour de l’âge de 3 mois. Elles sont physiologiques, bénignes et transitoires.


Les coliques du nourrisson se caractérisent par des épisodes de pleurs ou de cris difficiles à calmer, voire inconsolables. Ces crises de pleurs surviennent le plus souvent en fin de journée ou le soir, sans qu’une cause médicale claire ne puisse être identifiée. Les pleurs débutent et cessent sans raison apparente. Les crises se caractérisent également par une agitation physique avec les poings serrés, le visage rouge, les jambes repliées sur le ventre ou tendues et agitées, le dos arqué, le ventre dur et apparemment sensible ainsi qu’éventuellement des gaz.


On n’en connaît pas les causes exactes. Les médecins considèrent généralement qu’il s’agit de coliques lorsque le nourrisson va bien, grandit normalement, mais qu’il pleure : plus de trois heures par jour, plus de trois fois par semaine, depuis plus de trois semaines.


De nombreux pédiatres pensent que ce dérèglement vient de l'immaturité de l'intestin du nouveau-né, qui, dans les premières semaines n'est pas encore "rodé". Il faut simplement attendre que la flore intestinale se crée.


Je vous partage mon vécu et les solutions pour soulager Kikinette. Ses coliques ont commencé dès la naissance, à la maternité, 30 minutes après les tétées du soir. De 23h à 6h30 du matin, elle pleurait très fort dans mes bras, sans s’arrêter. Elle était rouge et se tortillait. Son ventre était dur. C’était très difficile de la voir inconsolable, je me sentais démunie et impuissante. Elle se calmait un peu lorsque je la berçais en marchant. Alors je faisais ça toutes les nuits jusqu’à 6h30 précises où elle s’endormait miraculeusement et se réveillait toute joyeuse à midi tandis que moi j’étais out !


Je m’étais renseignée sur les coliques avant la naissance, je mettais en pratique les massages et positions qui soulagent les coliques : masser son ventre dans le sens des aiguilles d'une montre avec de l’huile d’olive, lui plaquer les cuisses contre le ventre et les tourner dans le même sens, l’allonger ventre contre mon avant-bras et masser son dos, la mettre sur le ventre, le portage en écharpe, lui faire boire des tisanes (fenouils, cumin...) et en boire pour qu’il y en ai dans le lait, le sirop de Calmosine Bio... j’ai absolument tout essayé, ça lui faisait du bien sur l’instant mais ça ne durait pas. Elle avait même des séances chez l’ostéopathe qui la soulageaient car l’ostheo lui vidait les intestins en 1 séance et elle dormait ainsi mieux le soir mais il aurait fallut des séances quotidiennes pour la soulager chaque soir. J’étais très fatiguée, je patientais car je savais que ça durerait autour de 3 mois mais tenir toutes les nuits sans dormir, en la berçant, voyant qu’elle s’endormait dans mes bras mais qu’elle était réveillée pour ses spams, c’était difficile nerveusement.


Puis, ma soeur médecin et sa collègue et amie médecin également, m’ont conseillé une préparation appellée JULEP GOMMEUX. C’est un remède à base de gomme arabique, de sirop, d’eau minérale et de fleur d’oranger. Elle est utilisée pour réduire l’activité gastrique du nourrisson et fait aussi office de pansement pour le système gastrique agressé par la colique. La préparation se fait sur commande en pharmacie avec ordonnance si l’on souhaite se faire rembourser (21 euros le flacon à conserver au réfrigérateur pour une durée de 7 jours), elle est délivrée également sans ordonnance. Elle peut être réalisée à la maison aussi. La posologie est de 5 ml à administrer (avec une pipette fournie) maximum 6 fois par jour avant la tétée ou le biberon. Je lui en donnais 3/4 fois uniquement la nuit à partir de la tétée de 18h.

Ça a été le remède le plus efficace. J’ai vu tout de suite la différence, les crises étaient moins fortes, elle évacuait aisément ses gaz, progressivement elle arrivait à s’endormir bien plus tôt et plus paisiblement. J’ai utilisé le julep gommeux durant 5 semaines pour la soulager jusqu’à ce que sa flore intestinale se forme. La dernière crise de colique était autour de sa 7eme semaine de vie, ses nuits se sont peu à peu décalées, elle arrivait à s’endormir vers 1h du matin pour se réveiller à 9h, c’était un réel soulagement. On est bien loin des « nuits » de 6h30 à midi. Aujourd’hui Dieu merci elle fait des vraies et longues nuits de sommeil.

Ne désespérez pas, la période des coliques est très difficile, surtout qu’elle survient rapidement après la naissance et s’ajoute à la fatigue de l’accouchement. On se voit enchaîner les nuits blanches et les crises à répétitions. Armez-vous de patience, essayez le julep gommeux si vous pouvez et dites-vous qu’autour de 3 mois ce sera terminé. Courage les super-mums !

0 commentaire

Posts récents

Voir tout